Les bienfaits de Gomukhasana, la posture de la tête de vache

Les bienfaits de Gomukhasana

La vache occupe une place centrale dans les croyances des Hindous.
En Inde comme dans toutes les civilisations, la vache est le symbole vivant de la Terre nourricière représentant la fertilité et l’abondance.
Sur le plan matériel, la vache est un animal paisible, source de grands bienfaits ; au plan symbolique, la lumière ; sur le plan spirituel, l’illumination intérieure.

 

Gomukhasana signifie littéralement le visage de la vache, un nom étrange, mais un exercice merveilleux tout de même. Notez que Go signifie la vache, et Mukha signifie le visage.
Où se situe exactement le visage de la vache dans la posture? La posture obtient son nom parce que la personne l’exécutant ressemble à un visage de la vache, qui est large à une extrémité et s’effile vers l’autre.
Le texte fondamental sur la pratique physique du yoga, le Hatha Yoga Pradipika, ne contient que 15 asanas. Et Gomukhasana en fait partie. Le Samhita Gheranda, un texte du 17ème siècle contenant le nom de 32 asanas. Encore une fois, Gomukhasana est là, et il est décrit en ces termes: «Placez les deux pieds sur le sol, les mettre de chaque côté, et maintenez le corps ferme.» Rien n’est dit sur ce qu’il faut faire avec les bras et les mains, le yoga moderne a mis au point un arrangement inhabituel.
Elle demande souplesse, force et patience. De par la position des bras et des jambes, en fermeture croisée, elle a un grand impact d’étirement sur les muscles latéraux externes des cuisses et des bras.
Elle exige également une grande souplesse des chevilles. Les bras étant ensuite placés, vous n’avez plus qu’à étirer le dos verticalement avec une ouverture du thorax ; ainsi il met en œuvre tous les muscles postérieurs du dos et de la nuque.
B.K.S. Iyengar dit que la posture “rend les muscles des jambes élastiques”.
Nous devrions pratiquer Gomukhasana le plus souvent possible. La position des bras ouvre la poitrine, c’est donc une excellente préparation pour les extensions et les postures inversées. La position des jambes étire les hanches et les cuisses, ce qui en fait un bon échauffement pour un certain nombre de postures, y compris les postures debout.

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.