ayurveda passer hiver printemps

Comment passez de l’hiver au printemps grâce à l’Ayurvéda?

ayurveda passer hiver printemps

Cette prescription ayurvédique du printemps vous aidera à passer de l'hiver au printemps avec grâce et facilité.

L'ayurvéda, science sœur du yoga, nous montre la clé pour se sentir en phase avec les saisons et en harmonie avec la nature.

Le grand maître de yoga T. Krishnamacharya a ajusté son approche de la pratique et de l'enseignement du yoga en fonction des saisons. Voici quelques principes simples ayurvédiques qui vont vous aider dans cette transition saisonnière en douceur.

Le manteau d'hiver

Pour profiter d'un printemps en bonne santé, vous devez amener le kapha à l'équilibre. Car, il assure la lubrification des articulations, ainsi que du mucus pour protéger les tissus sensibles des sinus, des poumons et de l'estomac.

Lorsque Kapha est en équilibre, vous vous sentez calme et stable. Quand il est en déséquilibre, vous vous sentez déprimés. Vous pouvez également rencontrer un excès de mucosité dans les poumons ou des sinus, des nausées, une prise de poids malsaine, de la rétention d'eau, ou des lourdeurs dans les membres.

Il est particulièrement important d'équilibrer kapha au printemps, parce que kapha s'accumule pendant l'hiver et peut créer des maladies au moment où le printemps arrive. En hiver, vous avez tendance à manger, dormir et rester à l'intérieur. Ce qui peut entraîner un "manteau d'hiver".  Au printemps, vous avez besoin d'enlever cet excès de kapha.

Votre ordonnance ayurvédique pour le printemps est de développer un rythme et des habitudes.

La meilleure approche est multidimensionnelle et comprend de manger les aliments légers, en ajoutant certaines herbes à votre alimentation, et de pratiquer les asanas, le pranayama (techniques de respiration), la méditation.

Cela peut sembler un peu écrasant au premier abord, mais vous pouvez commencer à intégrer le changement doucement.  Vous pouvez choisir une pratique du hatha avec votre régime alimentaire. Peu importe les changements que vous décidez de faire, même si ils sont petits. La transformation réussie arrive rarement avec une solution rapide ou une brève rafale de dévouement.

Créez de l’espace

Faciliter la transition au printemps en créant sukha, qui signifie «bon espace» ou un état général de santé et de bonheur. Vous pouvez le faire en mangeant des aliments sains et pratiquer les asanas et le pranayama. La création de sukha est particulièrement importante lorsque vous essayez d’enlever l’excès de kapha, car elle permet au prana (énergie vitale) de se déplacer librement à travers votre corps. Comme le vent déplace les nuages dans le ciel, le prana propulse kapha, de sorte que les fluides et les mouvements passent facilement à travers le corps. Si vous ne créez pas sukha, le flux de prana est limité et contribue au dukha (espace mauvais), le jumeau maléfique de sukha.

Pour augmenter sukha et le prana dans votre pratique, ajouter des torsions, qui libèrent le "bon espace" dans la partie la plus dense du corps : le bassin et les jambes. Le bassin et les jambes sont enclins à conserver la graisse et l'eau.

Les postures comme Utkatasana, Malasana crée de la chaleur, améliorent la mobilité articulaire, améliorent la digestion et l'élimination, et augmentent la circulation. Au cours de ces moments intenses, n'oubliez pas de préserver sukha. Ne pas contracter vos muscles ou compromettre votre respiration, les épaules ou le cou, où vous risquez de créer plus de kapha.

Respirez facilement

Une fois que vous avez créé un bon espace dans la moitié inférieure de votre corps, vous êtes prêt à augmenter sukha dans la moitié supérieure. Le ventre, la poitrine, la gorge et la tête sont le siège énergétique de kapha, parce que toutes ces zones produisent et tendent à accumuler du mucus. Pratique profonde, Pranayama rythmique Ujjayi dans Virabhadrasana I (Posture du guerrier I), Surya Namaskar (salutation au soleil), Bhujangasana (Posture du Cobra).

De même, les postures inversées comme  Adho Mukha Svanasana (la posture du chien), ou uttasana, ou Halasana (Posture de la charrue) renforcent le diaphragme et encouragent les excès de mucus à être excrété par la bouche et le nez.

Le meilleur moyen de faire circuler le prana dans les organes internes, est de se relaxer consciemment.

Mangez léger

Le moyen le plus important pour assurer une bonne santé est de manger à intervalles réguliers pendant la journée; avoir des repas régulier, avec un délai suffisant entre les repas. Cela renforce l'esprit et le corps.

Mangez léger, des aliments faciles à digérer. Essayez de manger moins ou d'éliminer les aliments qui augmentent Kapha - comme les produits laitiers, les aliments glacés ou froid, frits ou gras surtout le matin et le soir.

Si vous grignotez toute la journée, faites une courte pratique du pranayama. Si vous êtes vraiment affamé, prenez quelque chose de nourrissant comme de la soupe miso ou du jus de carotte.

Branchez-vous sur la nature

Le renouvellement et la transformation ont littéralement jaillis du sol. Le monde naturel passe par une renaissance, alors soyez créatifs et forger un lien avec ce processus impressionnant. Ralentissez pour examiner les bourgeons et les pousses poussant dans votre quartier.

Prix: EUR 8,19
Ancien prix: EUR 13,99

Gardez les choses simples

Alors, ça y est !: vous avez votre ordonnance ayurvédique pour un printemps groovy. Mais il y a encore une chose à garder à l'esprit : Ralentissez et gardez les choses simples. Ne laissez pas l'approche décrite ici comme un élément de plus sur votre inépuisable liste. Savourez le printemps en vous simplifiant la vie pour inclure uniquement les choses qui comptent vraiment, revitaliser votre corps et votre âme.

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.