Apprendre à s’asseoir pour méditer

Apprendre à s’asseoir pour méditer

Apprendre à s’asseoir pour méditer

Je pratique la méditation quotidienne, mon agitation est généralement plus mentale que physique, mais je suis toujours en quête d'un moyen pour m'asseoir confortablement.

Lorsque nous commençons à méditer,

la plupart d'entre nous ont des problèmes de maux de dos. Nous avons développé de mauvaises habitudes sur des chaises mal conçues. Mais grâce à l'éducation et la vigilance, nous pouvons apprendre à nous asseoir correctement.
La clé est de bien positionner son bassin. Le bassin non seulement tient et protège nos organes abdominaux, mais sert aussi de point d'ancrage pour la colonne vertébrale. En raison de cette relation avec la colonne vertébrale, la position du bassin est indispensable pour s'asseoir correctement.

Essayez cette expérience.

Quelle que soit la position dont vous êtes assis en ce moment, bouger le bassin d'un centimètre dans n'importe quelle direction. À moins que le bassin soit en position neutre, la colonne vertébrale est contrainte de quitter sa position neutre afin de rester droite.

Voici comment cela fonctionne:

La colonne vertébrale se compose d'une série de longues courbes appelées «courbes normales». La courbe lombaire à la taille du dos s'incurve, la courbe thoracique à la moitié du dos se courbe vers l'extérieur, et la courbe du col dans le cou s'incurve comme le bas du dos. Il y a moins de pression sur ces courbes quand elles sont dans un état de repos ou neutre. Si l'une de ces courbes est hors de l'alignement, cela affecte la colonne vertébrale. C’est comme empiler des blocs pour enfants; si les deuxièmes, troisièmes et les suivants  ne sont pas alignés avec les blocs du dessous, la tour tombe.
Bien que nous tenons en position assise, l'augmentation de l'activité musculaire est nécessaire afin de ne pas tomber. Cette activité musculaire augmente la tension, qui nuit à notre capacité de méditer ou de travailler dans le confort.
Afin de maintenir les courbes de la colonne vertébrale en position neutre, vous devez placer le bassin dans une position neutre. Cela signifie que la partie supérieure du bassin n'est ni ébranlé ni vers l'arrière ni vers l'avant.

Pour découvrir cette position,

asseyez-vous sur une chaise et placez vos mains sur la partie supérieure de votre bassin avec vos doigts vers l'avant et vos pouces vers l'arrière. Si vos pouces sont beaucoup plus faibles que le reste de vos doigts. Cela signifie que vous êtes inclinés vers l'arrière. Cela entraîne des changements tout le long de votre colonne vertébrale, qui peuvent éventuellement mener à la douleur et l'inconfort. D'un autre côté, si vous êtes assis de telle manière que vos doigts et pouces sont au même niveau; votre bassin est en position neutre, votre bas du dos a donc sa courbe concave normal..
Afin de profiter de la méditation et s’asseoir sur des chaises de manière satisfaisante, nous devons également prêter attention à la position de la cuisse. Un des problèmes avec la plupart des chaises, c'est que nos cuisses sont en position horizontale, ou pire encore, avec les genoux plus élevés que nos hanches. Dès que nous soulevons les genoux au même niveau ou plus élevés que les hanches, le bassin bascule vers l'arrière et le bas du dos s'arrondit. Non seulement cette position du bas du dos devient inconfortable parce qu'elle pèse sur les muscles, mais elle met également la pression sur les disques intervertébraux, qui contribuent à maintenir les vertèbres, créant suffisamment d'espace pour les nerfs spinaux.

Lorsque nous sommes assis avec un dos arrondi,

on comprime et aplatit les façades des disques, fait pression sur les nerfs spinaux, qui à son tour peut provoquer des douleurs et un dysfonctionnement des muscles spinaux. 
Selon Galen Cranz, "lorsque nous sommes assis avec nos cuisses à un angle de 125 à 135 degrés par rapport aux hanches, il est beaucoup plus facile de s'asseoir confortablement". Un coussin de méditation traditionnel comme le zafu Zen nous aide à faire cela. Ainsi fonctionne une chaise norvégienne Balans, avec un siège incliné et un soutien au genou.

La méditation assise à même le sol, demande un peu plus d'attention.
Pour améliorer votre position de méditation, d'abord faites le point.

Asseyez-vous dans votre position habituelle sur le sol sans l'utilisation de tous les accessoires et passer quelques instants à observer votre posture. Si vous êtes comme la plupart d'entre nous, vos genoux seront plus élevés que les muscles pelviens et le bas du dos sera rond.
La première étape, et le plus important pour corriger votre position assise est d'élever le bassin. Commencez avec trois couvertures qui ont été pliée dans une forme rectangulaire. Puis, assis en tailleur sur le bord des couvertures empilées de sorte que vos fesses sont sur les couvertures et les cuisses sont au sol.
Ajuster le nombre de couvertures dans votre pile jusqu'à ce que vous trouviez la hauteur appropriée qui permet d'abandonner vos genoux plus bas que vos hanches. (N'oubliez pas la règle de 125 à 135 degrés!) Passer un moment pour observer le bas du dos. Il devrait être légèrement arqué vers l'intérieur à la taille.

Le prochain point de concentration est la position du bras.

Si vous placez vos mains sur vos genoux, comme c'est souvent recommandé, la tendance peut être que le poids du bras vous tire vers l'avant.
Alors essayez de placer les mains sur le haut des cuisses près du ventre, tourner les mains afin que les petits doigts reposent sur les cuisses et les paumes face à l'abdomen, gardez les doigts détendus.  Si vos avant-bras sont proches d'une position verticale, placez une couverture pliée sous les mains pour les élever. Lorsque les avant-bras sont plus horizontaux, il y aura moins de poids et de tension sur les bras, les épaules et le cou.
Après vous êtes bien positionné, vous constaterez que vous vous sentez déjà en méditation.
Si possible, essayer de garder cette position dans votre assise de tous les jours. Lorsque vous apprendrez à  vous asseoir avec le dos long et incurvé,  le bassin en position neutre, la position assise deviendra non seulement agréable, mais aussi une source de confort et de facilité.

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

 

 

2 commentaires sur “Apprendre à s’asseoir pour méditer”

  1. bonjour, merci pour votre article car j’avais ce problème de ne jamais savoir comment m’asseoir ou de très vite être prise de fourmillements quand je voulais faire une méditation. En plus, j’avais du mal à entrer dans un état méditatif, ce qui est gênant quand on fait parti d’un groupe de méditation. Alors merci pour cet article.
    Belle journée
    Nadine

    1. Bonjour Nadine,

      De rien. Merci beaucoup pour votre retour. Bonne continuation dans la méditation. Om Shanti. Emmanuelle

Les commentaires sont fermés.