Yoga pour les golfeurs

Pourquoi les golfeurs doivent faire du yoga

 Yoga pour les golfeurs

Le golf est un des rares sports où le joueur est en contact permanent avec ses points forts et ses points faibles. En comptabilisant le temps passé sur un parcours, environ 4h30 pour un joueur moyen, il y a environ 4h pendant lesquelles le joueur ne frappe pas de balle. Ce temps de latence peut être mis à profit pour rester concentré, calme et recentré sur soi même. Le yoga est ici un outil permettant d’apprendre à contrôler son esprit pendant ces périodes.
Profitez de l'automne et de l'hiver pour vous mettre au Yoga.

Le « swing »

est un mouvement qui mobilise une énorme énergie, et quand on sait qu’une balle peut atteindre jusqu’à 200 km/h, on imagine bien l’impact physique que ce mouvement peut avoir sur le corps. Ce mouvement suppose une grande amplitude et, paradoxalement, un certain relâchement. Un swing ne doit pas être exécuté en force.
Lorsque les joueurs de golf frappent la balle, ils sont dans la zone, où la pensée est suspendue et la concentration est intensifiée. Beaucoup de joueurs de golf introduisent invariablement l'élément de pression et vlan! - la zone disparaît. Le conscient, analysant l'esprit intervient et ils commencent à penser que leur technique est défectueuse. Ils se disent qu'ils doivent pratiquer plus pour corriger leurs imperfections. L’action comprend non seulement le geste mais surtout le ressenti du mouvement dans le corps, la respiration avec la circulation de l’air. La pratique du yoga rend l’être très sensible et conscient de son corps. Ainsi la sensation dépasse l’objectif et libère l’esprit.

Performance du jeu

Afin d’atteindre la performance optimale du jeu, il est toutefois fondamental d’avoir un corps puissant, stable,souple et fluide.
La souplesse et la fluidité sont souvent les caractéristiques les plus difficiles à obtenir, pourtant elles sont essentielles pour avoir accès à la puissance et à la stabilité. L’absence de fluidité dans un mouvement aura pour conséquence une déperdition d’énergies.
Un mouvement de golf symétrique sera plus précis et ira plus loin, en outre il produira moins de tensions dans le corps. Ainsi, un des objectifs des séances de yoga sera de rétablir une égalité entre les deux côtés.
Comme nous l'avons vu, le swing du golfeur est incroyablement sensible. Ces perturbations se développent pendant l'action mais surtout pendant la préparation du mouvement et durant les périodes de déplacement et d'attente.
En vous connectant à toutes les subtilités du souffle, vous désactivez l'esprit conscient. Et, vous êtes capable de voir et d'agir avec clarté.

La libération du subconscient

est le contingent sur la capacité du corps à se détendre. Quand vous êtes dans un état profond de relaxation, vous êtes capables d'éprouver "maintenant" et votre esprit devient clair. Vous savez comment réagir ou ne pas réagir. Vous êtes capables de vous approcher de votre jeu de golf avec votre conscience.

La grande majorité des golfeurs souffrent du bas du dos

pour une raison simple : la colonne vertébrale subit simultanément  et de façon très forte 3 actions différentes : latérale, d’avant en arrière et de rotation. Si le joueur n’a pas un rachis suffisamment renforcé, protégé et apte à produire une bonne amplitude de rotation, les tensions et blocages vont se focaliser dans la région du sacrum et des 5 lombaires, qui est la région la moins mobile de notre colonne.
Voici une sélection de Yoga Mag pour accroître la flexibilité. Combiner ses postures de yoga pour créer un programme d'exercice de golf qui renforcera la flexibilité dans toutes les zones du corps. Ces postures sont destinées à renforcer la colonne vertébrale, le bas du dos, pour améliorer votre swing de golf.

La respiration


La respiration est un élément très important du yoga. Les avantages sont l'amélioration de la circulation sanguine, le soulagement de la fatigue, l'augmentation de la capacité pulmonaire.
La respiration par le nez, remplissez vos poumons, le diaphragme et la poitrine. Sentez votre estomac se gonfler lorsque vous inspirez lentement et profondément. Expirez par le nez, sentir la sortie d'air de vos poumons et la poitrine poussant lentement le souffle.
Les mouvements suivants vous aideront à tirer le meilleur parti de la respiration. Debout, dos droit avec vos pieds parallèles, vos bras tendus sur les côtés. Commencer une inspiration profonde par le nez en montant parallèlement les bras. Tournez les paumes vers l'extérieur et expirez en diminuant simultanément les bras sur les côtés. 

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.