yoga et velo

Yoga et Vélo: Posture de yoga pour un meilleur alignement

Yoga et Velo

Le yoga est le complément parfait pour le cyclisme.

Un programme de yoga peut améliorer la force du cycliste, son endurance et assouplir ses muscles tendus. Un cycliste sollicite à plusieurs reprises certains muscles et sous-utilise les autres. Regarder un cycliste lorsqu’il vient vers vous, et vous pouvez lire les déséquilibres.
Les hanches sont le noyau du mouvement pour le cycliste. Si le noyau est faible, c'est alors le haut du corps qui doit compenser, et cela peut conduire à des maux de dosLes hanches, les cuisses, les genoux et les chevilles doivent être sur une ligne pointant droit-devant.
Si ces parties du corps sont en déséquilibre, les cyclistes courent le risque d'usure des ligaments et des tendons. Un cycliste est dans un état constant de flexion, courbé sur le guidon. Il doit donc intégrer l'équilibre, tout en compensant les mouvements qui étirent et allongent les fléchisseurs de la hanche souvent utilisé et les quadriceps.
La pratique du yoga peut aider à rétablir l'équilibre, d'abord grâce aux principes d'alignement du yoga.

Les bras et les poignets.

Vos bras doivent être placés à angle droit par rapport à votre torse et en fonction de vos épaules. Vos poignets doivent être en ligne avec les épaules ou légèrement plus large que ceux-ci afin de répartir équitablement le poids du haut du corps.
Vous pouvez pratiquer la posture du Cobra (Bhujangasana) avec les bras fléchis, ou la posture du chien (Adho Mukha Svanasana), avec les avant-bras à plat sur le sol, se rapprochant ainsi de l'angle de vos bras sur votre vélo.

Torse.

Votre colonne vertébrale doit être dans une position neutre et la poitrine doit être ouverte afin que vous puissiez vous pencher en avant sans effort. Une colonne en position neutre permet d'ouvrir la poitrine, ce qui facilite l'absorption d'oxygène.

Hanches et bassin.

L'angle entre le buste et les hanches ne doit pas être aigu. Il devrait y avoir suffisamment d'espace pour que les hanches puissent se déplacer librement. Les postures du Guerrier (Virabhadrasana I,  Guerrier II,  Guerrier III) peuvent vous donner une idée de cette connexion ouverte entre le buste et les hanches. Votre selle devrait être essentiellement plate, légèrement inclinée, jusqu'à un maximum de trois à cinq degrés. Tout comme le bon angle de votre bassin doit être orienté vers le bas pour vous permettre de distribuer votre poids uniformément à travers vos mains, bras, jambes et pieds.
Pour la détente du corps entier, pensez à la façon dont votre corps se lâche en pratiquant Savasana (posture du cadavre).



Fluide.

Au niveau de votre coup de pédale, le genou devrait être droit et parallèle à votre pied dirigé vers le sol. Avant de partir, faites quelques salutations au soleil. Cette série qui coule vous permet de travailler sur des anomalies dans vos mouvements, ce qui au fil du temps se traduit par des transitions fluides d'une posture à l'autre.

Extension.

Vous pouvez pratiquer le principe de l'extension dans un certain nombre de postures de yoga. En particulier, Uttanasana

Souffle.

Ne laissez pas votre respiration à la maison lorsque vous roulez. Même dans l'effort intense, vous connectez le rythme de votre souffle avec vos coups de pédales. Comme dans les postures de yoga, la respiration est essentielle.
Les bénéfices du yoga aident à contrebalancer les disciplines comme le vélo, mais aussi d’autres sports comme la course à pied, la randonnée et la natation. L'application des nuances plus fines de l'alignement vous aidera à établir une nouvelle relation avec votre vélo, l'un de confort et l’autre de facilité.

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.