Chien tête en haut - Urdhva Mukha Svanasana

Qu’est ce que les Samskaras?

 

Le fait de relativiser et de vivre sa pratique d'une manière plus détendue pourrait apporter une plus grande sensation, sensibilisation et émotion.

Selon la philosophie du yoga, nous sommes nés avec un héritage karmique de schémas mentaux et émotionnels, connu sous le nom samskaras.

Le mot samskara vient du sanscrit sam (complet ou réuni) et kara (action, cause, ou faire).

Nos samskaras font partie de notre conditionnement.  Les samskaras peuvent être positifs. Ils peuvent aussi être négatif, comme l'auto-destruction. Les samskaras négatifs entravent notre évolution positive.

Obtenir un nouveau samskara

Samskara est universel, c'est l'un des éléments qui définit la condition humaine.

Le Yoga Sutra (II.16) stipule que «Heyam duhkham anagatam» ou «souffrance à venir, est à éviter." Cela semble assez simple, mais comment pouvons-nous faire?

Le yoga peut être extrêmement efficace dans la lutte contre les samskaras négatifs. De l'imbrication de ces deux philosophies a émergé le guide qui suit, en sept étapes pour transformer les samskaras.

Première étape

Sankalpa (Intention)

La modification de samskaras n'est pas un processus accidentel.  Sankalpa (la volonté) est un appel à l'éveil.  Sankalpa unit notre esprit avec les parties les plus profondes de nous-mêmes qui peuvent être difficile d'accès. l'utilisation consciente de Sankalpa est une façon convaincante de communiquer ce que nous voulons de notre corps émotionnellement et spirituellement.

Au début des cours de yoga, avant de chanter Om, évoquez une intention pour votre pratique. L'intention peut être la non-violence, la conscience de la respiration, ou quelque chose de plus personnel.

Peu importe la forme que l'intention prend, en la mettant consciemment avant de commencer la pratique, cela galvanise nos ressources intérieures et les alignent avec l'énergie du changement.

Sankalpa agit comme un sutra de guidage ou «fil», que nous tissons tout au long de notre pratique du yoga, sur et hors du tapis. 

Deuxième étape

Tapas (Intensité)

La chaleur est fournie par tapas (l'intensité, la persévérance, ou la chaleur). Tapas est l'intensité qui enflamme notre processus psychologique et aide à maintenir la discipline nécessaire pour le changement. Cette énergie peut être une forme de samskara négatif, il est donc important que les tapas soient tempérés avec intelligence.

Nous créons des tapas en s'engageant dans le " travail" quotidien de notre pratique, par exemple, faire des asanas différents chaque jour.

Nous allons également générer des tapas à travers l'abstinence de pensées négatives, les émotions et les comportements, ce qui implique le maintien d'une vigilance autour de nos samskaras.

Troisième étape

Shani (ralentissement)

De la même manière que les athlètes de haut niveaux regardent les replays vidéo au ralenti pour détecter les mouvements et améliorer leurs performances, shani (la lenteur) peut allonger l'intervalle entre l'impulsion et l'action. Cela permet une plus grande réflexion, nous aidant à détecter si oui ou non nos actions proviennent de vieux samskaras.

Prenez Adho Mukha Svanasana (Posture du chien), par exemple. Supposons que nous sommes souples au niveau des épaules et le haut du dos, mais rigide dans le bas du dos et les ischio-jambiers. Instinctivement, nous pourrions exploiter notre flexibilité et pousser les épaules, le haut du dos, et les côtes aussi loin que possible, en gardant le bas du dos et les ischio-jambiers endormis. On peut alors lever les épaules pour réveiller le bas du dos et les ischio-jambiers et explorer ce qui se passe.

Lorsque nous ralentissons, nous commençons à pressentir où le changement est le plus authentique. Nous commençons à regarder vers l'intérieur, pour élaborer des idées.

Quatrième étape

Vidya (sensibilisation)

Vidya nous aide à reconnaître nos pensées, nos comportements et nos mouvements de samskara. Elle permet d'améliorer notre capacité à nous remettre en question intelligemment. De «Pourquoi cela m'arrive à moi?" nous évoluons vers des questions plus pertinentes.

Le Yoga agit par l'intermédiaire de l'organisme, en prenant vidya à des niveaux encore plus profonds. À travers le yoga, nous intégrons de l'expérience physique et émotionnelle.

Pourtant, cela ne suffit pas pour se libérer de vieux samskaras. Il y a un moment où nous sommes prêts à changer et nous nous trouvons encore pris en otage par une force invisible. Quelle est cette force invisible?

Cinquième étape

Abhaya (intrépidité)

Une partie de l'attrait du vieux samskara est que nous avons tendance à préférer le familier à l'inconnu.

Abhaya nous aide à affronter l'inconnu. Quand on coupe une relation destructrice, par exemple, on peut s'inquiéter si l'on va trouver quelqu'un d'autre. Grâce à abhaya, on apprend à tolérer des sensations désagréables, comme la douleur, les laisser passer sans recourir au confort des samskaras anciens.

Sixième étape

Darshana (Vision)

Nous devons enfin créer un nouveau samskara. Pour ce faire, nous avons besoin d'imaginer à quoi il pourrait ressembler.

C'est là que darshana (vision) entre en scène. Lorsque nous créons une vision pour notre nouveau modèle, nous devons lui donner une force de vie plus vitale que l'ancien. Nous devons nous convaincre que c'est vrai. Nous utilisons nos sens et nos émotions pour l'amener à la vie: Quel est son aspect, son odeur ou son envie? Plus nous le visualisons, plus réel et impérieux, il devient.

En faisant de l'espace dans le corps au cours de yoga, nous générons la liberté de l'esprit, cette liberté peut stimuler notre créativité, nous aidant à trouver un choix illimité de saines habitudes.

En Savasana (Posture du cadavre) créer une mémoire de liberté et d'espace. Cette mémoire est un modèle pour la vision expansive, qui sont au cœur de la transformation samskara.

Septième étape

Abhyasa (pratique)

Abhyasa (pratique) contribue à rendre notre nouveau samskara plus puissant que l'ancien. Comprendre ce qui peut déclencher une rechute et nous vouer une nouvelle fois à notre pratique pour nous empêcher de retomber. C'est un bon moment pour demander: « Lequel des sept éléments dois-je travailler? Qu'est ce qui me plonge dans ce chaos?"

L'amélioration de notre samskara nous rapproche de notre vraie nature, qui est le but du yoga.

Samskara est également définie comme un perfectionnement. Comme les alchimistes de notre propre transformation, nous devons constamment affiner et orienter notre samskara.

Les bonnes nouvelles sont que la capacité de changer nos habitudes une fois que nous avons semé les graines, est l'auto-production et le renouvellement.

 

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.