savasana class

Respiration complète: Explication détaillée.

Qu'est-ce qu'une bonne respiration?

 Une bonne respiration dépend de notre façon à éliminer les tensions, à corriger nos mauvaises habitudes mentales et physiques. Mais, les obstacles physiques sont nombreux. La première étape consiste à détendre l'ensemble des muscles de l'estomac à la cage thoracique.  Des muscles tendus empêchent la respiration naturelle. C'est pour cette raison que la détente est primordiale.

Priorité à l'expiration

Le Yoga affirme que toute bonne respiration commence par une lente et complète expiration.
La respiration normale par conséquent, commence par une lente expiration calme. La poitrine est comprimée par son propre poids, en expulsant l'air. Ce souffle doit être aussi silencieux que toutes les autres actions qui entrent dans la respiration (vous ne devriez pas vous entendre respirer), et parce qu'il est muet, il sera aussi lent. À la fin de l'expiration, les muscles abdominaux sont contractés ce qui expulsent les dernières traces de l'air vicié.

Le volume total de l'air dans les poumons est connu sous le nom de "capacité vitale". Un terme plus apte ne peut être imaginé, et d'innombrables techniques ont été conçu en vue d'accroître cette capacité. Le Yoga reconnaît trois formes de respiration - diaphragme, costale, et claviculaire. La complète respiration yogique combine les trois, et constitue la technique idéale.

La respiration diaphragmatique: Adham Prânayâma

Le diaphragme s'abaisse lorsque l'air entre dans la base des poumons et la région abdominale gonfle. La rythmique et l'abaissement du diaphragme produit un massage doux à  l'ensemble du contenu abdominale, et aide ces organes à fonctionner correctement.

  • Posez vos mains sur votre ventre et commencez la respiration diaphragmatique. Votre ventre se gonfle en inspirant et se dégonfle en expirant comme un ballon. Pratiquez pendant 10 respirations.

La respiration costale: Madhyama Prânayâma

Ce résultat est obtenu en dilatant la cage thoracique ou la paroi thoracique. C'est une forme de respiration qui remplit la partie centrale des poumons. Cette respiration est souvent utilisée en cas de stress ou lors d’exercices physiques intenses, C'est la respiration "sportive". Elle permet au corps d’accroître rapidement l’afflux d’oxygène.

  • Posez vos mains sur vos côtes et commencez la respiration costale. Elargir vos côtes sans tension. Pratiquez pendant 10 respirations.

La respiration claviculaire: Adhyama Prânayâma

L'air est introduit en soulevant les clavicules. De cette façon, seule la partie supérieure des poumons reçoit tout l'air frais. C'est la moins satisfaisante des méthodes et est souvent une caractéristique des femmes. Mais, elle permet d'éviter des maladies qui se déclarent dans la partie haute des poumons.

  • Posez vos mains sur votre cage thoracique. Inspirez avec le haut de la poitrine et sentez votre cage thoracique s'ouvrir et se fermer. Pratiquez pendant 10 respirations.

Respiration complète: Dirya Prânayâma

La respiration yogique complète comprend ses trois méthodes, intégrées dans un seul mouvement.

Voici une description des différentes phases de la respiration complète:

  • Allongez-vous en Savasana, puis prenez conscience de votre respiration naturelle pendant quelques minutes.

  • Posez vos mains sur votre ventre et commencez la respiration diaphragmatique. Votre ventre se gonfle en inspirant et se dégonfle en expirant comme un ballon.

  • Puis, posez vos mains sur vos côtes et commencez la respiration costale. Elargir vos côtes sans tension.

  • Ensuite. passez à la respiration claviculaire, en posant vos mains sur votre cage thoracique. Inspirez avec le haut de la poitrine et sentez votre cage thoracique s'ouvrir et se fermer.

  • Pensez consciemment à votre respiration pour que celle-ci soit la plus profonde possible.

Un cycle = Inspirez en  commençant par la respiration diaphragmatique, qui remonte ensuite vers les côtes,  pour finir vers les clavicules. Expirez lentement en  commençant par les clavicules, continuez au niveau de la cage thoracique, et relâchez l’abdomen. Pratiquez pendant 5 à 10 cycles.

Il est essentiel de pratiquer tous les jours, pendant quelques minutes. Le matin quand vous vous réveillez, également le soir avant de vous endormir.
Chaque fois que vous vous sentez fatigué, déprimé ou découragé, faites quelques exercices de respiration complète.

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.