chandelle

Comment maîtriser la Chandelle – Sarvangasana?

Comment maîtriser Salamba Sarvangasana ?

La chandelle peut guérir que vous ayez des allergies ou de l’anxiété. Voici comment maîtriser la pose. La chandelle soutenue ou Salamba Sarvangasana est l’une des plus anciennes et des plus thérapeutique des asanas. Selon la littérature du yoga, la chandelle peut soulager les allergies,  soulager l’asthme,  stimuler votre thyroïde, calmez votre système nerveux, et plus encore.

Phase 1

Pour assurer votre sécurité, respecter deux règles:

Premièrement, ne jamais tourner la tête quand vous êtes en chandelle.

Deuxièmement, vous pouvez mettre une couverture qui contribue à maintenir la courbe naturelle de votre cou et de soulager la pression.

Pour commencer, prenez deux ou trois couvertures et mettez vous près d’un mur. Plier vos couvertures est simple si vous vous rappeler de trois choses: Elles doivent être large et assez longue pour pouvoir être placés sous les épaules et les bras. Deuxièmement, elles doivent être suffisamment épaisses pour soulever vos épaules à une hauteur permettant de garder votre cou libre de tension. Enfin, elles doivent être à la même hauteur sous chaque bras. Placez vos couvertures à environ 60cm du mur avec les bords repliés vers le mur. Allongez-vous sur le bord replié de sorte que vos épaules reposent sur les couvertures à 30cm du haut du pli et que votre tête repose sur le sol à environ 30cm du mur. Ces distances sont approximatives. Monter vos jambes, vous saurez si vos couvertures sont à la bonne distance. Vous pouvez faire quelques essais, en déplaçant les couvertures plus ou moins loin du mur jusqu’à ce que vous obteniez la bonne distance. Pliez les genoux et amenez vos bras sur vos lombaires, paumes vers le haut. Appuyez doucement sur l’arrière de votre tête et les racines de vos épaules, les avant bras repose sur la couverture. Cela devrait aider à maintenir la courbure naturelle de votre cou. Inspirez en douceur et, comme vous expirez, balancer vos jambes au-dessus de votre tête jusqu’à ce que vos orteils touchent le mur. Votre corps doit se présenter comme un symbole inférieur à (< ), pas de capital “I.” Cette forme est parfaite pour les débutants et les praticiens, même les plus expérimentés qui luttent avec leur cou dans cette posture, parce que le poids de votre bassin est sur vos coudes au lieu de vos épaules et le cou. Pensez  à la fondation de la pose, les coudes, les épaules et la tête. Chaque point doit supporter le poids, mais vos coudes supporte le plus de poids, suivies de vos épaules, et de votre tête. C’est la méthode la plus sûr pour les débutants. Si votre cou est confortable, restez de 5 à 10 respirations.

Phase 2

Maintenant, vous pouvez vous surpasser en mettant plus de poids sur vos épaules. A partir du stade 1, rouler vos épaules, loin de vos oreilles pour que votre nuque semble longue. Maintenant, élargir et lever l’avant de votre poitrine jusqu’à ce qu’elle soit au dessus de vos épaules. (Comme vous faites cet ajustement, vous pouvez avoir besoin de bouger vos mains.) Observez les sensations au niveau du cou et de la gorge. Libérer les tensions en décontractant les tempes, les yeux et la mâchoire. Ensuite, enlever les deux pieds du mur, pliez les genoux. Continuer à lever votre corps en déplaçant les mains plus bas. Supportez votre posture par le raffermissement de votre bas-ventre en direction de votre colonne vertébrale. Une fois que votre corps est vertical, ramenez votre attention sur votre fondation. Comment est distribué votre poids? Étant donné que votre bassin est au-dessus de vos bras plutôt que de vos coudes, vos épaules sont plus ancrées et il y a plus de poids vers la tête. Une fois encore, répartir le poids de votre corps de manière égale entre les coudes et les épaules, et appuyez doucement sur l’arrière de votre crâne pour maintenir la courbe naturelle de votre cou. Comment la posture affecte votre souffle? Votre diaphragme supporte plus de poids quand on est tête en bas, cela peut prendre plus d’efforts pour respirer. Si vous pouvez rester dans la posture de 5 à 10 respirations, vous êtes prêt pour la version complète.

Phase 3

La transition de la phase 2 à la posture intégrale est simple, mais cela peut être étonnamment difficile. Comme vous mettez  plus de poids sur vos épaules, vous avez besoin de force et de souplesse pour garder votre corps vertical. Pour passer à cette dernière étape, redressez vos genoux. Etirez avec vigueur vos jambes vers le plafond. Utilisez votre bas-ventre pour lever encore plus haut, ce qui diminuera la sensation de poids sur votre fondation. Essayez de garder votre souffle régulier. Tout en travaillant intensément sur vos jambes et en utilisant votre ventre pour vous soutenir, déplacez vos mains vers vos épaules. Cela devrait contribuer à ouvrir la poitrine, les épaules et les clavicules. Pendant que vous continuez à aller plus loin dans cette posture difficile, surveiller votre souffle, les sensations au niveau du cou, de vos yeux, des oreilles et de  la langue. Si l’un de ces domaines est tendu,  revenir à une version précédente. Après 5 à 10 respirations dans son intégralité, plier vos genoux et placez la pointe de vos pieds sur le mur. Lentement, déroulez-vous sur le sol en utilisant vos bras pour vous guider. Remarquez les sensations qui traversent votre corps lorsque vous vous reposez tranquillement.

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

2 commentaires sur “Comment maîtriser la Chandelle – Sarvangasana?”

  1. Bonjour,
    Je voulais consulter votre page (http://www.yogamag.info/dir/maitriser-la-chandelle-sarvangasana/) sur “Comment maîtriser la Chandelle – Sarvangasana?” (posture de yoga).
    Or un “bandeau” horizontal de liens-photos, en haut de la page, juste sous la barre de menu (menus déroulants), perturbe l’affichage de toute la page : la photo “Mudras de Bien-être” qui représente la couverture d’un livre, et qui est plus haute que les autres, n’arrête pas de varier en hauteur — soit en se réduisant de la même hauteur que les autres,soit en s’affichant sur sa hauteur maximun.
    Il en résulte que le texte de toute la page n’arrête pas de monter et de descendre
    ( je me sers d’un ordinateur portable sous Windows 10, navigateur Mozilla Firefox )
    Voilà. Cordialement.
    J-Daniel B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.