les bienfaits du cobra

Les bienfaits du cobra en yoga

Les bienfaits du cobra

«Peu d'entre nous ont perdu leur esprit, mais beaucoup d'entre nous ont depuis longtemps perdu leur corps», a dit un psychologue Ken Wilber.
C'est l'un des nombreux avantages du Yoga, connaître son corps. 

Le mode de réalisation est la propagation de la conscience dans le corps, de la tête aux orteils. Il s'agit d'apprendre à écouter et à comprendre le langage du corps.
Lorsque vous commencez à pratiquer le Yoga, le professeur vous invite à aller dans des endroits que vous avez oubliés ou jamais explorés: gros orteils, rotules, fémurs, le sternum, les reins...
L'asana que nous allons explorer, Bhujangasana (Cobra), est fondamental non seulement pour votre colonne vertébrale, mais pour apprendre à bouger.
Bhujangasana (Cobra) est un élément essentiel pour développer la force et la flexibilité de l'ensemble du dos, tout en tonifiant les jambes et les fesses, en augmentant de la circulation, et en aidant à la fonction rénale.
Bhujangasana (Cobra) ouvre le "coeur", libérant subtilement les émotions retenues dans la cage thoracique.

Quelques repères familiers avant de pratiquer Bhujangasana.

Assis confortablement dans un fauteuil, enveloppez votre main autour de la nuque et le côté de votre main le long de votre crête occipitale, où la colonne vertébrale et le crâne se rencontrent.
Vous sentirez deux points osseux, avec un espace creux entre eux. Bougez votre tête en arrière entre vos mains. Ce glissement de la nuque est une chose à surveiller dans Cobra ainsi que dans d'autres postures. Essayez d'élargir l'arrière de votre cou dans l'alignement de votre colonne vertébrale (le menton légèrement rentré).
Maintenant, prenez l'autre main pour le bas du dos et toucher votre coccyx, la base de votre colonne vertébrale. Bougez votre coccyx comme pour balancer votre dos, comme un canard. Sentez comment est configuré votre sacrum (l'os triangulaire dont le coccyx est le socle). Puis, remarquez lorsque votre coccyx va vers la terre cela crée un espace.
Faites une pause et sentez toute la ligne de votre colonne vertébrale, votre coccyx, vos vertèbres, et la nuque du cou. 
Relâchez vos mains et mettez votre conscience sur vos épaules. C'est la tension que nous rencontrons le plus souvent.
Maintenant tournez vos épaules, en tirant consciemment vos omoplates vers le bas de votre dos. Sentez l'espace entre le cou et les épaules. Touchez votre sternum (os en dessous de vos clavicules) avec une seule main. Enfin, tendez vos jambes, soulevez-les légèrement du sol, et placez votre main droite sur le haut de votre cuisse droite. Maintenant, pointez les orteils, et sentez comment vos jambes s'animent. La capacité de vos jambes est essentielle pour soutenir la colonne vertébrale. Remémorez-vous ses sensations pour vous aider à une plus grande réalisation dans Bhujangasana (Cobra), dans d’autres asanas, et dans la vie en général.

Explication étape par étape de Bhujangasana (Cobra)

Allongez sur le sol. Étirez vos jambes en arrière, le dessus des pieds sur le sol. Étalez vos mains sur le sol sous vos épaules avec votre front touchant le sol. Déplacez vos omoplates vers le bas de votre dos en soulevant les épaules du sol et créez un espace autour de votre cou. Collez les coudes près de votre corps.
Activez vos jambes en appuyant sur le dessus de vos pieds dans le sol. Faites de même avec vos cuisses. Appuyez ensuite sur votre os pubien (le point osseux de plusieurs centimètres au-dessous du nombril) sur le sol pour stabiliser le bas du dos et élargir le sacrum. Restez pendant un moment et pensez à l'ensemble de votre corps.
Sur une inspiration,  commencez à redresser les bras pour lever la poitrine, seulement de la hauteur à laquelle vous pouvez maintenir une connexion entre votre pubis et vos jambes. Il est tentant d'aller en hauteur et poussez le torse avec la force des bras, mais la hauteur n'est pas le but, l'objectif est l'extension de la colonne vertébrale et l'ouverture à la poitrine. Pour trouver la hauteur à laquelle vous pouvez travailler confortablement et renforcer votre dos, soulevez vos mains du sol pendant un moment. Replacez vos mains sous les épaules, serrez les coudes, expirez.
Essayez plusieurs séries d'inspiration lentement dans ce Bhujangasana (Cobra) de base, puis expirez jusqu'à la position de départ. Pendant que vous faites cela, voyez si vous pouvez pensez à tous les repères d'alignement.
Vous pouvez aussi rester pendant cinq à dix respirations dans ce Bhujangasana (Cobra) de base, cela renforce votre dos et l'ouverture de votre cage thoracique.

 Finalement, avec l'aide d'un professeur, vous pouvez commencer à pressez vos mains, étirez vos bras, et s'étirez dans un Bhujangasana (Cobra) intégral.
Mais attention: Il est facile de se laisser entraîner par l'attrait de la hauteur avant que la force et la souplesse nécessaires soient en place, et cela risque de bloquer le bas du dos. Alors soyez patient. Pensez d'abord à l'extension de votre colonne vertébrale. Lorsque vous avez terminé la posture, se reposer sur votre ventre avec votre tête sur le côté, en crocodile, Makarasana
Namaste

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.