Guide yoga pour le tennis et la course à pied

Boostez vos performances et avoir plus de plaisir lorsque vous pratiquez des postures qui complètent vos activités sportives.

Sophie Telbien a aimé la compétition sportive en 2000, quand elle entra dans son premier triathlon à l'âge de 30 et a terminé troisième de son groupe. "Cela m'a tiré vers le haut comme rien d'autre», explique Sophie. Mais, comme elle faisait de plus en plus de compétition, elle était de plus en plus mal à l'aise au niveau physique et mentale.
Il y a deux ans, elle a réalisé qu'elle devait faire un changement. Cherchant un moyen de réaliser une compétition plus facilement dans son corps et son esprit. Jusque-là, elle avait pratiqué le Yoga que de façon sporadique. Mais plus elle pratiquait, plus elle aimait, et c'est ainsi qu'elle a commencé à fréquenter les classes de 90 minutes cinq jours par semaine. Non attaché à un seul style de Yoga, elle varie maintenant sa pratique en fonction de son humeur.

Sophie a découvert que le yoga a toutes sortes d'avantages pour les athlètes. Pour commencer, il peut aider à la forme musculaire et à la flexibilité. Le Hatha yoga est idéal pour détendre les muscles qui sont tendus.

Les chercheurs qui étudient ce domaine ont montré que de tous les composants du yoga, l'un des facteurs le plus influent sur la préparation sportive et la récupération est la respiration. Elle peut vous aider à devenir à la fois détendu et concentré en même temps.

Pour en savoir plus sur la respiration yoguique lisez l’article qu'est ce que la respiration?

"Quand je suis sur la ligne de départ, je suis vraiment nerveuse. Je fais une respiration,Ujjayi pranayama, qui m'aide à devenir plus sereine», dit Sophie

Consultez ces postures de yoga concentrées sur deux sports d'été populaires: tennis et course.

Tennis:

Le tennis met une pression énorme sur le corps, dit Anastasia Halldin, un professeur certifié de Jivamukti Yoga et une ancienne joueuse de tennis. Contrairement aux sports qui nécessitent une même force centrée, comme le ski, le tennis exige plus de puissance dominante d'un joueur. Le résultat peut être des déséquilibres qui conduisent à des blessures. Considérons le service .L'abus ou le mauvais alignement répétitif de l’épaule peut provoquer une inflammation du tissu mou environnant, y compris les tendons et les bourses (poches remplies de liquide à l'intérieur de l'articulation).

La force de l’épaule, une bonne flexibilité, et un bon alignement sont également incontournables pour un coup droit puissant. Lorsque l'arrière des épaules est trop faible pour taper la raquette contre la balle venant en sens inverse, le stress peuvent avoir des répercussions sur le bras et au niveau du coude, explique Halldin. Les résultats sont le tenniselbo, les tendons qui relient les muscles de l'avant-bras à l'extérieur de l'articulation du coude sont inflammés.

Halldin enseigne aux joueurs de tennis des postures de Yoga pour renforcer, ouvrir et allonger les deux côtés du corps uniformément. Ses premiers choix: Adho Mukha Svanasana (Posture du chien), car non seulement elle renforce et ouvre les épaules et le haut du dos, mais aussi étire les jambes, La posture Ardha Matsyendrasana (Posture du poisson) aide  à promouvoir la flexibilité épinière  et Gomukhasana (Posture de la tête de vache), pour détendre les muscles des épaules. Tous les trois peuvent être fait avant ou après un match.

Adho Mukha Svanasana (Posture du chien)

Cette posture renforce les épaules, les bras et les poignets, qui fera soutenir la raquette contre l'impact de la balle. elle fera également étirer les jambes.

Ardha Matsyendrasana (Demi torsion spinale), la variation

Posture qui non seulement corrige le déséquilibre entre le côté droit et gauche du corps, mais aussi apporte de la puissance en renforçant et en ouvrant la partie supérieure du corps.

Gomukhasana (Posture de la tête de vache), combiné avec Baddha Konasana (Posture pieds joints)

Comment améliorer son mental et donc son jeu au tennis.Click Here!

Course à pied:

Sage Rountree, 35, a découvert que le yoga avait amélioré sa performance athlétique quand elle s’est préparée pour son premier marathon en 2002. "Je me suis moins blessée, J’ai récupéré plus facilement, et j'ai appris à respirer et les mantras pour faire face à l'intensité fastidieuse de courir de longues distances », dit-elle. Maintenant, en tant que professeur de yoga et auteur du Guide de l'athlète au yoga. "La course et le yoga sont à la fois un confort avec de l'inconfort », dit-elle. "Vous venez à la limite de ce que vous pouvez donner, et vous utilisez la forme et le souffle pour être régulière."

Comme les joueurs de tennis, les coureurs en général souffrent de blessures dû à une utilisation intense de certains muscles.
Les postures préférées de Rountree pour contrer les blessures dues à la course sont : Janu Sirsasana , Anjaneyasana et Ardha Chandrasana

Anjaneyasana (Posture de la fente basse)
Presque une exagération extrême de la foulée au cours de l’exécution de la posture, la fente basse traite les fléchisseurs de la hanche, par le renforcement des ligaments collatéraux de part et d'autre du genou, l'articulation du genou est plus stable.

Ardha Chandrasana (la demi lune)

Cette posture peut vous donner la force musculaire ainsi qu'une meilleure prise de conscience de la position de votre corps dans l'espace, dit Rountree. Et pratiquer avec votre pied levé contre un mur permet de vous aligner.

Janu Sirsasana

Courez 10 kms en toute facilité par Guillaume Faure et Benoît Rey-Robert, Triathlètes;Click Here!

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *