Comment realiser parfaitement larc

Comment réaliser parfaitement l’arc – Dhanurasana?

Comment realiser parfaitement larc

La posture Dhanurasana est une posture d’extension. La pratique régulière de cette posture aide à garder la colonne vertébrale souple et de contrecarrer la tendance à s'affaisser vers l'avant.
Comme toutes les autres extensions, Dhanurasana est une posture dynamique et énergisante. L’étirement avant du corps augmente le flux de sang vers le tube digestif et améliore l'efficacité de l'estomac, du foie et des intestins, tout en contractant l’arrière du corps qui stimule les reins et les glandes surrénales.
Mais, si vous souffrez d'insomnie, vous ne devriez pas faire l'arc en fin de journée, cette posture est trop vivifiante. 

Les extensions, comme Bhujangasana (Cobra) et Salabhasana (Sauterelle) sont souvent utilisées comme postures préparatoires à Dhanurasana.
Bien que le fait d’attraper les pieds ou les chevilles soit important dans la posture, cela peut aussi compresser le dos. Pour cette raison, il est important de créer un espace entre les vertèbres et de rester aussi détendu que possible pendant que vous êtes dans la posture.
Vous pouvez également modifier Dhanurasana en étirant les bras vers l’arrière sans attraper les chevilles ou en utilisant une sangle. Donc, commencer par les versions modifiées, aussi longtemps que vous le souhaitez.
N'oubliez pas que dans les Yoga Sutra de Patanjali, indique qu’un asana doit avoir deux qualités: Sthira et Sukha, qui sont généralement traduit par «fermeté, vigilance» et  «facilité, aisance, confort».
Si vous ne vous sentez pas à l'aise dans cette posture, ou tout autre, revenez vers des versions plus faciles. Relevez le défi, mais ne forcez pas. Avant de pratiquer Dhanurasana qui donne un étirement intense des épaules, de la colonne vertébrale et des cuisses,

Faites des échauffements.

Commencez en Balasana (Posture de l’enfant), les bras tendus en avant, sur une inspiration, mettez-vous en posture du Marjaryasana (chat). Puis, sur une expiration, remontez en Adho Mukha Svanasana (chien). Inspirez retour en posture du chat et expirez en Balasana, répétez cette série de postures cinq ou six fois, synchronisez vos mouvements avec votre respiration.
Avant d'essayer la posture de larc en attrapant vos chevilles, faites une version préparatoire qui ne nécessite pas d’attraper les chevilles. Allongez-vous sur le ventre face avec l’ouverture des jambes de la largeur de vos épaules et vos bras le long de votre corps, paumes vers le bas. Pliez les genoux pour que vos jambes soient perpendiculaires au sol. Expirez complètement. Sur une inspiration, levez la tête, les épaules et le haut du dos. 
Restez pendant deux ou trois respirations. En expirant, relâchez et détendez-vous.



Demi-Arc

Certaines personnes peuvent tenir une cheville mais pas les deux. La variation Demi-arc offre une solution.
Pour entrer en demi-arc, se coucher sur le ventre avec vos deux bras tendus en avant. Pliez le genou droit, et attrapez votre cheville droite. Sur une inspiration, déplacer votre talon droit loin de vos fesses, soulevez la tête et l'épaule droite du sol. Pendant que vous maintenez votre cheville, étirez l'autre jambe et le bras, en les pressant dans le sol pour vous stabiliser. Maintenez la position pendant trois respirations de chaque côté.
Une autre modification utile pour la posture de l’arc est d'utiliser une sangle. Allongez-vous sur le ventre, faire en sorte que la sangle soit placée sous vos jambes, et prenez une extrémité de la sangle dans chaque main. Pliez vos genoux, déplacez la sangle de sorte qu'elle repose sur vos chevilles. Mettez vos mains vers le bas de la sangle de sorte qu'elles soient le plus proches possible de vos pieds.
Dans la posture classique, les jambes sont proches, au lieu de cela, essayez de garder les jambes parallèles.
Quelle que soit la version que vous faites, n'oubliez pas de bien équilibrer votre arc, pour éviter de compresser le dos. Pensez au maintien du Sthira (fermeté) et du Sukha (facilité). Ne vous préoccupez pas de rechercher une image parfaite. Au lieu de cela, pensez à portez votre arc vers un sentiment euphorique et joyeux.

Emmanuelle Royer

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.