Ardha Matsyendrasana

Ardha Matsyendrasana: Quels sont les bienfaits de cette posture de Yoga?

Ardha Matsyendrasana

Pour les torsions assises comme Ardha Matsyendrasana, la demi-torsion spinale, apprenez à allonger votre colonne vertébrale avant la torsion.
Les postures de yoga portent souvent le nom des personnages mythologiques dans l'espoir que les pratiquants pourraient atteindre certains de leurs attributs héroïques. L'histoire du poisson Matsyendra met en lumière les vertus de la concentration et le calme.
Selon le récit antique, le dieu hindou Shiva a été sur une île, pour expliquer les mystères du yoga à son épouse Parvati. Un poisson près de la rive est resté immobile et a écouté avec grande attention.
Le poisson a ensuite pris une forme divine, est venu sur terre, et prit une posture assise tordu au niveau de la colonne vertébrale qui lui a permis d'absorber pleinement les enseignements yogiques.
Cette torsion, appelé Paripurna Matsyendrasana (variation d'Ardha Matsyendrasana) a des avantages aussi importants qu'il est l'un des asanas les plus décrit dans le Manuel sur le yoga appelé le Hatha Yoga Pradipika.
 Une fois fait correctement, la torsion assise a le pouvoir de transformer votre colonne vertébrale. Elle augmente la rotation vertébrale, stimule la circulation sanguine vers les disques, et construit la force et la flexibilité dans les muscles spinaux, les petits muscles qui soutiennent la colonne vertébrale.
La posture nourrit également les organes internes, car la compression  augmente la circulation dans ces zones. En Ardha Matsyendrasana, demi-torsion spinale, l'estomac, les intestins et les reins stimulent la digestion et l'élimination, tandis que les épaules, les hanches et le cou, vous étirent merveilleusement.

Echauffement:

Avant de tenter toute torsion, il est essentiel de se réchauffer correctement: Imaginez que vous essayez de tordre une éponge sèche. Préparer quelques asanas doux qui apporteront du sang dans les muscles et étireront la colonne vertébrale, tels que la posture du chat. Il est également utile de faire quelques postures pour libérer les hanches, comme Malasana. Quelques unes qui relient le mouvement avec la respiration, et également la salutation au soleil.

Allongez la colonne vertébrale:

Pour éviter la compression et le préjudice, il est important  d’allonger la colonne vertébrale avant et pendant la torsion. Commencez, assis sur le sol avec les deux jambes tendues, et pliez le genou droit, en plaçant la plante de votre pied droit sur le sol à l'extérieur de la cuisse gauche. Les mains jointes, maintenez votre jambe droite juste au-dessous du genou. Utilisez cette action pour vous aider à allonger la colonne vertébrale, en montant jusqu'au sommet de votre tête. Sur une inspiration, lever la base de votre crâne, en gardant le menton parallèle au sol. Sur une expiration, relâchez le poids de vos hanches sur le sol. Prenez quelques respirations.

Torsion de l’intérieur vers l’extérieur:

Maintenant, placez votre main droite derrière votre hanche droite et serrez votre genou droit sur votre poitrine avec votre bras gauche. Inspirez et allongez la colonne vertébrale, puis expirez. Commencez la rotation au fond de votre ventre pour que le nombril et la torsion se déplace peu à peu. Pensez à la colonne vertébrale comme axe central de la posture et imaginez la torsion en spirale uniformément vers le haut. Gardez votre cou aligné avec votre colonne vertébrale et votre menton parallèle au sol.  Apportez votre coude gauche vers l'extérieur de votre genou droit et appuyez sur le coude et le genou l’un contre l'autre.

Respirez profondément:

A chaque inspiration, allongez votre colonne vertébrale et à chaque expiration, vous tournez. Gardez vos épaules détendues. Restez trois à cinq respirations lentes, profondes, puis relâchez lentement sur une expiration et répétez de l'autre côté.

Ajustez vos déséquilibres:

Il n'est pas rare de trouver Ardha Matsyendrasana, demi-torsion spinale, plus facile d’un côté que de l'autre, généralement parce que la plupart d'entre nous ont tendance à favoriser nos bras dominants, si nous n'utilisons pas notre corps de façon symétrique. Ce déhanché peut être encore plus prononcé chez les personnes qui pratiquent une activité asymétrique, comme le golf ou le tennis.
Afin d'aider encore les déséquilibres posturaux, commencez sur le côté plus difficile et y rester deux fois plus longtemps. Les élèves débutants sont souvent raides dans cette posture.
Mais une des clés de l'asana est d'être capable de se détendre dans la torsion. Fermez les yeux, et concentrez vous sur votre respiration, sentez la posture se détendre au fur et à mesure de l'inspiration et approfondissez sur l'expiration.
Profitez du calme profond de la posture. Et comme les poissons des Grands Matsyendra, vous vous trouverez peut-être transformé.
Namaste

Emmanuelle Royer - Yogamag

Copyright Yogamag, toute copie de ces textes où de ces images est interdite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.